Quand le décor inspire l’écoresponsabilité

Notre région est magnifique. L’été chaud et beau qui bat encore son plein nous a permis de bien en profiter. Avec ses rivières, ses lacs, ses forêts, la Mauricie en inspire plusieurs pour sa nature et son aspect « sauvage ». Il n’est pas surprenant que la Classique internationale de canots s’insère dans ce décor. Après tout, le canot, c’est aussi notre histoire, notre patrimoine. Ceci dit, force est d’admettre que la Classique ne serait pas la Classique sans cet environnement légendaire.

Il peut donc sembler évident que le développement durable fasse naturellement partie des valeurs de l’organisation. Détruire l’environnement duquel dépend l’événement frôlerait l’indécence. Or, rappelons que 65 000 visiteurs qui débarquent pendant 4 jours, c’est toute une gestion! Il faut penser et encadrer leur hébergement, leur alimentation, leur déplacement, leurs matières résiduelles, leur information, leur divertissement…  Devant un tel défi, facile d’abdiquer tout de suite et de se dire que le plus simple sera le mieux. Surtout quand on se fait répéter que le développement durable « c’est trop compliqué » ou encore que « ça coûte trop cher ».

Mais quant à faire, pourquoi ne pas bien faire?

Lorsqu’on organise un événement, on doit toujours penser à 6 volets : le lieu, la nourriture, le transport, la gestion des matières résiduelles, la communication et les cadeaux. Ma devise : quant à y réfléchir, pourquoi ne pas bien y réfléchir? Vous pourriez être surpris des impacts économiques et sociaux positifs que peut avoir la minimisation des impacts environnementaux négatifs. Rendre un événement plus écoresponsable, ce n’est pas nécessairement faire plus, mais c’est faire différemment.

Voici comment et pourquoi vous devriez penser au développement durable lorsque vous organisez votre événement :

Présentation1

 

Sabrina Cholette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *